Les maladies liées à l’eau

Source de vie sur notre planète, l’eau est vitale pour le bon fonctionnement de l’organisme de l’homme et aussi pour ses nombreuses activités. L’homme l’utilise pour boire, pour se laver, pour faire la cuisine, pour nettoyer, pour abreuver ses animaux, pour construire. Agent de propreté et d’hygiène publique, l’eau peut toutefois transporter les germes de plusieurs maladies.

Si par le passé, de nombreuses épidémies comme le choléra ont décimé une partie de la population Européenne (des milliers de victimes au XIXème siècle), aujourd’hui ce sont surtout les pays chauds qui subissent ce type d’épidémie, essentiellement pour l’absence de réseau d’assainissement digne de ce nom. Dans les pays développés, et la France en fait partie, un contrôle de qualité extrêmement strict permet de surveiller que l’eau est propre à la consommation.

Les dangers liés à l’eau

3 origines d’eau peuvent se distinguer :

  • l’eau que l’on boit,
  • l’eau pour se laver
  • l’eau à côté de laquelle nous résidons

L’eau que l’on boit

En France l’eau que nous consommons, qu’elle soit en bouteille ou qu’elle vienne d’une fontaine à eau est propre à la consommation.

S’il y avait danger, cela viendrait d’une eau dite « non potable ». Les maladies dues à l’ingestion d’une eau non potable sont :

Les diarrhées : quantité de selles émises dans un volume plus important que la normale et à une fréquence élevée

Le choléra : infection intestinale aiguë due à la bactérie “Vibrio cholerae”

la poliomyélite : infection très contagieuse entraînant des paralysies et le décès du patient

les amibiases : inflammation de la paroi du colon causée par un parasite

la typhoïde maladie infectieuse due à une salmonelle. Elle se traduit par une fièvre, un état de stupeur et des troubles digestifs

la dysenterie : infection touchant l’intestin grêle

L’eau de la toilette ou de la baignade

Les eaux de ville que nous utilisons sont contrôlées mais une eau insalubre ou d’une eau qui stagne peut contenir les agents pathogènes suivants :

La bilharziose : maladie provoquée par des parasites (bilharzies) et contractée dans les eaux polluées par des déjections urinaires ou fécales 

Le ver de Guinée : ver d’Afrique ou filaire de Médine, est un ver rond filiforme dont la femelle, de très grande taille, vit sous la peau.

L’eau près de laquelle nous résidons

La reproduction des insectes, et notamment le moustique, dans les eaux stagnantes, qu’elles soient propres ou sales, est vecteur de nombreuses maladies :

Le paludisme : maladie infectieuse potentiellement mortelle transmise à l’homme par la piqûre de moustiques infectés.

La fièvre jaune : maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients.

L’onchocercose : maladie provoquée par un parasite nommé Onchocerca volvulus et transmise par une simulie (petite mouche noire)

Découvrez tous nos articles sur l’eau et la santé.