Fermer
Formulaire de contact

Merci de remplir le formulaire,

nous garantissons une réponse sous 24h.

Formulaire de demande d'essai gratuit

Merci de remplir le formulaire,

nous garantissons une réponse sous 24h.

Tout sur l’eau douce

Présente en grande quantité sur notre planète, l’eau, source de la vie animale ou végétale, n’est pas un liquide anodin. Dans la vie courante, l’eau se présente sous des formes physiques très différentes, fluide ou liquide dans la mer ou lorsque qu’on la boit, solide sous forme de glace aux pôles ou tout simplement dans une glacière, et enfin vapeur ou état gazeux lorsqu’on la porte à ébullition, ou tout simplement lorsqu’elle s’évapore en été.

Concentrerons-nous sur sa forme liquide… 

L’eau douce, l’eau salée

Puisque nos mers et océans représentent près de ¾ de la surface terrestre, c’est sous son état salé que l’eau liquide domine. L’eau douce étant fortement minoritaire, se retrouve dans les lacs, fleuves, rivières…

Le cycle naturel de l’eau

Ce que l’on appelle le cycle de l’eau concerne son circuit sous ses différents états physiques entre la terre et l’atmosphère. Sous l’effet de la chaleur, l’eau des océans s’évapore (état gazeux) et monte vers l’atmosphère. Au fur et à mesure que la vapeur d’eau s’élève, elle est soumise aux vents et sa température diminue. Cette baisse de température entraine une condensation de la vapeur d’eau qui retrouve son état liquide et retombe sur terre sous forme de pluie.

Cette eau rejoindra en grande partie les mers et océans mais pourra aussi dans une moindre proportion ruisseler à la surface des sols et s’infiltrer dans la terre à travers les fissures naturelles ou percoler les sols et alimenter finalement les nappes phréatiques.

D’autres phénomènes plus complexes comme la décomposition chimique de la molécule d’eau s’ajoutent à ce cycle, mais cela relève plus du domaine scientifique.

 

Le moteur de ce cycle : le soleil

L’énergie calorifique dégagée par le soleil entretien sans fin ce cycle naturel de l’eau