Gobelets recyclables : comment choisir ?

Selon différentes sources les chiffres de consommation annuelle de gobelets en France sont vertigineux, le site Planetoscope annonce d’ailleurs 4 milliards de gobelets en plastique consommés par an. Que faire de tous ces gobelets si on veut penser écologie et développement durable ?

La consommation de gobelets en entreprise

Dès lors, l’achat des gobelets, qu’ils soient jetables ou réutilisables, représente un budget complémentaire à prendre en compte lors de l’achat ou de la location d’une fontaine à eau d’entreprise. La très grande majorité des fontaines à eau sont utilisées conjointement avec des gobelets en plastique jetables. De manière à trier vos déchets, vous pouvez même vous équiper d’un collecteur de gobelets en plastique, qui vous permettra de séparer facilement vos gobelets en plastique du reste.

Solution pratique et économique pour l’entreprise (0,025 € l’unité), mais hélas peu écologique puisque l’immense majorité des gobelets jetables en polypropylène ne seront malheureusement jamais recyclés. Le gobelet en plastique n’est pas biodégradable  et ne se composte pas. En pleine nature, il met 1000 ans pour se décomposer… Le gobelet plastique est  un comburant efficace pour alimenter les incinérateurs

Respect de l’environnement : on parle ou on agit

Le choix des gobelets n’est pas seulement qu’une question de coût : des critères environnementaux doivent également être pris en compte.

2 solutions alternatives sur ce marché des jetables existent :

  • Le gobelet en carton biodégradable produit à partir de cellulose de bois : Davantage utilisé pour les distributeurs automatiques de boissons chaudes, sa production est beaucoup plus onéreuse que celle du plastique.
  • Le gobelet en PLA, un bioplastique fabriqué à partir d’amidon ou de maïs : Il s’agit du gobelet biodégradable qu’on trouve le plus souvent près des fontaines à eaudes entreprises qui ont une démarche écologique mais cette solution est aussi onéreuse

Les gobelets en carton et en PLA ont tous les deux l’avantage d’être en théorie recyclables, ou de passer en compost. Mais, dans les faits, comme pour le plastique polypropylène, peu de filières en France sont  adaptées à cet usage, la majorité de ces gobelets étant simplement enfouie ou incinérée,  ce qui est fortement dommageable eu égard au surcoût qu’ils représentent.

La bouteille en PET reste donc, au final, le meilleur compromis si on veut prendre soin de la planète …

Découvrez tous nos articles sur l’eau et l’environnement.