Qu’est-ce qu’un CHATEAU d’EAU ?

Placée sur un point haut de territoire, de préférence à côté d’une source d’eau, un « château d’eau » est une construction de type tour, qui stocke une grosse quantité d’eau provenant des stations d’épuration avant de la redistribuer vers les utilisateurs que nous sommes.

HISTOIRE du CHATEAU d’EAU

Conduire l’eau la ou l’homme en a besoin a constitué très tôt l’une de ses principales préoccupations. S’il semble aujourd’hui totalement anodin d’obtenir de l’eau rien qu’en tournant un robinet (ou en achetant la meilleure eau monde), la maîtrise de l’eau par l’homme ne s’est pas faite en un jour, loin s’en faut.
Au long des siècles, les hommes ont essentiellement aménagé sur leur lieu de vie, à proximité d’un point d’eau, des systèmes de citernes pour stocker l’eau, mais quasiment rien pour la transporter.
lorsque la communauté devenait trop importante pour la capacité de stockage, elle se scindait et une partie migrait vers un autre endroit à proximité de l’eau.
S’il peut paraître simple de creuser une rigole ou un canal pour amener de l’eau d’une source ou d’une rivière vers un point éloigné, le savoir-faire requis, bien que connu par l’homme depuis des millénaires, est très pointu.
Seules les civilisations riches et bien organisées ont eu la possibilité de mettre en place
des systèmes d’adduction et de stockage d’eau solides et pérennes dans le temps, et parmi elles, les civilisations Grecque et Romaine font figure d’exemple.
Dans le sud de la France des vestiges d’aqueduc, comme par exemple le Pont du Gard sont encore très présents.
Curieusement, rien n’a évolué durant le moyen âge jusqu’au XIXème siècle et le transport de l’eau se faisait exclusivement par des « porteurs d’eau »
A titre indicatif, en 1850 Paris comptait vingt mille porteurs d’eau alors qu’en 1900, cette profession avait disparue.
C’est la révolution industrielle et plus particulièrement la construction des voies ferrées qui a permis au CHATEAU d’EAU de revenir au premier plan.
La propulsion des locomotives étant faite à l’époque par de la vapeur d’eau mise sous forte pression, il fallait alors stocker de grandes quantités d’eau pour ravitailler les trains lors de leurs arrêts à la gare, afin d’alimenter la chaudière

COMMENT FONCTIONNE UN CHATEAU D’EAU ?

Au sommet du CHATEAU d’EAU est placée une cuve à la contenance variable, oscillant entre 200 et 1000m3.
L’eau provient des nappes phréatiques, des lacs, des stations d’épuration et est acheminée
par des tuyaux sous la pression créée par des pompes, dans la cuve.
Lorsqu’un utilisateur ouvre son robinet, l’eau descend naturellement animée par la force gravitationnelle puisque le Château d’eau est en hauteur, selon le principe des vases communicants.
La pression de l’eau qui arrive chez l’utilisateur dépend de la différence de hauteur entre le château d’eau et le point d’utilisation.
Une pression de 1 bar correspondant à un dénivelé de 10 mètres.
Au fur et à mesure que l’eau descend dans la cuve du château d’eau, un système élaboré de pompes propulse l’eau dans la cuve pour maintenir un niveau suffisant.

Avant d’être distribuée, l’eau pompée dans les sources est traitée par une usine dédiée à la rendre potable, en sachant qu’une infime quantité de chlore (0.1 mg/litre) y est ajoutée de manière à supprimer les bactéries qui auraient résistées aux traitements de filtration et de purification de l’usine.

Et les CHATEAUX d’EAU aujourd’hui ?

Avec la grande amélioration technique des canalisations d’eau mises sous pression
les CHATEAUX d’EAU ne sont plus le seul moyen d’alimentation en eau des foyers et entreprises en France, d’autant que construire un CHATEAU d’EAU demande un certain coût et que parfois leur esthétique ne fait pas toujours l’unanimité.
Mais ce n’est pas parce qu’on en construit moins qu’on peut s’en passer, car leur réserve permet une sécurité d’approvisionnement en cas d’incendie, de troubles du réseau, de panne de la station d’épuration et qu’ils maintiennent une pression constante. Vous l’avez compris, l’eau de votre fontaine à eau vient des châteaux d’eau!

Articles qui pourraient vous intéresser